Cartographier Bassens

Le Groupe Rive Droite, en partenariat avec le Département de la Gironde, a lancé le défi aux étudiants-paysagistes de 2ème année de l’école nationale supérieure d’architecture et de paysage de Bordeaux de cartographier la ville de Bassens.

La ville de Bassens a été choisie pour deux raisons principales : son projet numérique de territoire et ses 4 arobases « ville internet », mais aussi sa qualité de ville d’accueil de la Nuit Verte lors de la prochaine biennale panOramas en 2016.

Dès le mois d’octobre 2015, la trentaine d’étudiants impliqués ont utilisé la méthode du datascape pour catographier la ville. « Récemment apparu dans le discours architectural, le mot datascape est probablement une contraction de data (données) et landscape (paysage) et renvoie à l’idée d’un univers de données qui se déploie devant les yeux ». Le datascaping consiste à « représenter la complexité de la ville à l’aide de l’informatique en utilisant la puissance de calcul de l’ordinateur pour organiser les informations », voire « les gérer en temps réel ». (Définitions d’après Enrico Chapel)

Le rendu intermédiaire de leurs travaux s’est déroulé le 24 novembre dernier en présence des étudiants de l’école du numérique WIS, associée au projet. L’après-midi même étudiants en paysage et étudiants en numérique ont planché ensemble pour commencer à développer les traces numériques de ce travail de cartographie.

Le rendu final de l’atelier [GPV] Datascape est programmé pour janvier 2016 et donnera lieu à de nouvelles ressources disponibles sur la plateforme Habitants, Lieux, Mémoires. Les étudiants tenteront également, sur la base de ce travail, de produire un dispositif numérique pour la Nuit Verte de panoramas 2016 (24 & 25 septembre).

Pour en savoir plus, consultez l’article GPV Datascape 2015.