Nouveau Parc Naturel Marin

Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie vient de signer le 4 avril 2015 le décret de création du Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis, 7ème parc naturel marin français.

Mis à l’étude par arrêté ministériel le 20 juin 2008, le projet de Parc Naturel Marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis est né de la concertation d’acteurs maritimes. C’est ainsi plus de 150 organismes qui ont participé activement aux propositions de mise en place de ce projet lors de plus de 400 réunions de travail ou d’ateliers thématiques.
Le fruit de cette concertation a ensuite été soumis à enquête publique en 2011 pour que le Parc Naturel Marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis voit le jour en avril 2015.

Ce Parc naturel marin couvre 6 500 km² d’espace marin sur la façade atlantique. Il s’étend sur environ 800 km de côtes sur trois départements (Vendée, Charente-Maritime, Gironde). C’est le plus grand parc naturel marin hexagonal, à ce jour.
A l’est du golfe de Gascogne, le Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis s’étend de l’embouchure du Payré en Vendée au nord, à la pointe de la Négade au sud. Il inclut l’ensemble des Pertuis (les espaces marins entre les îles de Ré et d’Oléron et le continent) ainsi que les estuaires du Payré, du Lay, de la Sèvre Niortaise, de la Charente, de la Seudre et de la Gironde jusqu’au bec d’Ambès. Au large, il s’étend jusqu’à 50 m de fonds.

C’est également un espace de biodiversité importante et emblématique : l’Esturgeon d’Europe (espèce en voie d’extinction), le maigre, la Crevette blanche, etc. Très poissonneux, il est fréquenté par de nombreux oiseaux pélagiques (Fou de Bassan, Puffin des Baléares, Océanite tempête…). C’est aussi une zone d’alimentation pour la Tortue Luth, le Requin pèlerin et les mammifères marins.

Pour en savoir plus, consultez l’article Parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des Pertuis.